top of page
Rechercher

Analyse des coûts liés à l'achat d'une figurine : entre art et Science, un voyage fantastique

De l'idée à la figurine tangible : Analyse de l'achat d'une figurine

La création d'une figurine est un processus fascinant qui mélange habilement art, technique et passion. Ce périple commence par une idée, un concept ou une émotion et se transforme en une œuvre tangible, chaque étape nécessitant dévouement, sensibilité et compétence. Découvrons ensemble les secrets de la fabrication d'une figurine, de l'ébauche initiale à la pièce finie, en passant par les multiples étapes qui définissent son coût et sa valeur. C'est parti !


idée d'une figurine, réflexion

La Conception : L'Émergence de l'Idée

Tout commence par la conception. Cette phase cruciale implique la création de dessins et de croquis, où les idées prennent forme. Prenons l'exemple d'une de mes figurines de la collection des minicréatures : Je doit étudier le personnage sous tous ses angles, établir sa pose et capturer son essence dans chaque trait. Cela implique des recherches approfondies, des esquisses détaillées et une réflexion sur son concept pour que la vision initiale soit fidèlement transposée en modèle 3D. Ce n'est pas une figurine réaliser "vite fait, bien fait", non ! L'idée est de transmettre une émotion, une histoire. Par ailleurs, dans la collection des mini créature, je pousse le processus de travail bien plus loin en y insérant un livret qui raconte l'histoire de la figurine, là encore c'est un processus qui necessite une senssibilité pour raconter une histoire fascinante.


Modélisation 3D : Sculpture Numérique

La modélisation 3D transforme les croquis en un modèle numérique tridimensionnel (whaou, on sort les grands mots hein !). C'est une étape où l'art rencontre la technologie. Des logiciels avancés permettent de sculpter chaque détail avec précision, personnellement j'utilise Nomad Sculpt ou bien Blender. Prenons l'exemple de la modélisation d'une figurine manga, comme la figurine Boruto (le fils de Naruto) que j'ai créé : chaque accessoire, vêtement et environnement doit être méticuleusement conçue pour refléter la ressemblance du personnage. Bien sûr, certaine liberté liée au style de l'artiste peut être inclus. Il faut, dans cette étape importante, anticiper le fait que la figurine devra être imprimable en 3D dans une machine adaptée. Ici, on parle d'impression 3D et non de concept de jeux vidéo qui sont des concepts tout à fait différents. C'est donc un vrai travail cérébral de devoir se poser les bonnes questions avant de faire une pose qui pourra être imprimée en 3D. Ce processus se fera tout du long de la création :


- Est-ce que cette épée pour être imprimée ? n'est telle pas trop fine ?

- Est-ce que ce que les décors ne sont pas trop imposants afin d'éviter des découpes trop importantes ?

- L'épaisseur des vêtements est-elle suffisante dans le but de pouvoir être imprimée en 3D ?

Vous aurez compris, la modélisation est l'étape importante qui rend le concept possible, mais néanmoins qui nécessite un consensus entre l'imagination et les possibilités d'impression 3D.

C'est aussi à cette étape qu'on réfléchit quelle partie du modèle sera découpé (bras, jambe, manteau, épée...), il faudra donc y ajouter des inserts fonctionnels.



modélisation d'une figurine Boruto fils de Naruto


Optimisation pour l'impression 3D : Le Tranchage

L'optimisation pour l'impression 3D, connue sous le nom de "tranchage", prépare la figurine pour l'impression 3D. Cette étape transforme le modèle 3D en instructions (ligne de code) pour l'imprimante 3D. Pour une figurine originale comme la figurine d'Obiwan kenobi de l'univers de star wars, cela signifie d'optimiser chaque pièce et accessoires pour qu'ils soient imprimables en 3D résine. Le tranchage doit prendre en compte la faisabilité de l'impression, les capacités de chaque imprimante 3D et de chaque type de résine, évitant les surplombs excessifs et garantissant la stabilité structurelle. Nous utilisons plusieurs types de résine :

  • Résine 8K : résine 3D de SUNLU ou Phrozen

  • Résine standard : Résine 3D de Siraya Tech ou SUNLU

  • Résine Spéciale :; résine résistante de Siraya Tech

  • Résine transparente : résine de chez Résione

  • Et bien d'autre encore...

Continuons l'analyse des couts liée à l'achat d'une figurine, de l'idée d'une figurine jusqu'à l'impression 3D . Lors de l'étape du tranchage, nous allons optimiser les supports, l'évidage si elle est possible ou nécessaire, et bien sûr optimiser les trous d'évidage afin de favoriser une belle qualité d'impression 3D.


figurine support d'impression 3D


Nettoyage et Polymérisation : À vos gants et vos masques !

Après l'impression, la figurine passe par une phase de nettoyage : on retire méticuleusement les supports d'impressions en étant très vigilant à ne rien casser comme des petites mèches de cheveux (eh oui, ça sent le vécu !). Puis viens le bain à l'alcool isopropylique, c'est un grand mot qui fait peur... Et vous aurez raison ! Il faut se protéger : un masque et des gants sont obligatoires, l'alcool dégage une forte odeur, tout comme la résine qui peut sentir fort lors de l'impression. Cet article a pour but d'informer sur tous les couts liés à l'impression 3D, et l'équipement de protection en fait partie.


Une fois tout le travail réalisé sans avoir cassé une pièce ou bien sans avoir à réimprimer la figurine qui ne ce ne serait pas imprimée correctement (et oui ça fait partie des aléas de l'impression 3D de figurine artisanale !), C'est la dernière étape : la polymérisation de la figurine ! Nous plaçons la pièce dans une machine adaptée avec des leds UVs qui vont finir le travail de durcissement de la résine pendant une durée variable de 5 à 15 min.



Matériel d'impression 3D


Exemples de machine à nettoyer et polymériser.



Post-traitement : Raffinement Artistique

On y est, la figurine est belle et toute pimpante ! On attaque le post-traitement ? C'est partie.


Le post traitement, inclus le ponçage avec plusieurs grains pour avoir un état de surface la plus belle possible. Une fois terminé, nous appliquons une couche de primer, elle est essentielle pour obtenir une surface lisse et prête à être peinte. Cela requiert un œil artistique et une main habile, surtout pour des figurines détaillées comme les personnages de jeux vidéo, où chaque texture et détail du costume doit être parfaitement lisse et prêt pour la peinture.


Figurine prête à peindre

Peinture et Vernissage : Donner Vie à la Figurine

La peinture et le vernissage sont les touches finales qui donnent vie à la figurine. Cette étape requiert non seulement une sensibilité et une habileté artistique, mais aussi quelques compétences, notamment dans la compréhension des jeux de lumière, des textures et des nuances. Par exemple, peindre une figurine d'une fée nécessite des techniques spécifiques pour créer des effets de lumière, de transparence et des détails délicats, comme des feuilles qui parcourent son corps. Quoi qu'il en soit, cela nécessite du matériel : pinceau (et pas ceux de chez Action qui n'auront pas la finesse et la qualité nécessaire pour avoir un joli rendu. ), un aérographe pour un résultat lisse et des effets spécifiques, de la peinture adaptée aux figurines comme Green Stuff World, Army painter, Valejo, etc. Il y beaucoup de matériel à avoir pour un artiste qui vend des figurines mais une photo parle plus que l'écrit :

Atelier de peinture

La livraison de la figurine, on en parle !

Bien sûr, la figurine est belle, fini et prête à être emballé pour son heureux propriétaire.

Sur cette étape, il faut être vigilant pour ne pas casser la figurine lors du transport (ce serait dommage quand même). Il faut penser aux bonnes dimensions du carton, de la mousse, des bulles et autre accessoire qui permet une livraison en toute sécurité.

livraison d'une figurine


Conclusion : Un Processus de Création Complexe

En résumé, la création d'une figurine est un voyage artistique et technique complexe, unissant imagination, compétence et minutie. Dès l'émergence de l'idée, chaque étape est cruciale : la conception, où les émotions prennent forme, la modélisation 3D qui digitalise et affirme le concept, l'optimisation pour l'impression 3D qui prépare le modèle à devenir tangible, et enfin, le nettoyage et la polymérisation, étapes clés pour garantir la qualité et la durabilité de l'œuvre. Le raffinement artistique du post-traitement et le vernissage subliment la figurine, conférant à chaque création une âme unique.


La peinture apporte la touche finale, donnant vie et caractère à l'objet. Enfin, la livraison, bien que souvent négligée, est essentielle pour assurer que l'œuvre d'art parvienne intacte entre les mains de son nouveau propriétaire. Ce processus, alliant passion et précision, révèle non seulement le talent de l'artiste, mais aussi son engagement envers sa passion et ses clients, transformant une simple idée en une œuvre d'art physique et appréciée.


L'analyse du coût de création d'une figurine, comme décrite dans l'article, révèle la complexité et la diversité des dépenses impliquées dans ce processus artisanal et artistique. Voici une ventilation détaillée des coûts basée sur les différentes étapes mentionnées :


1. Conception :

- Recherche et Conception : Temps passé pour la recherche, la conception de dessins et de croquis. Ceci inclut potentiellement l'achat de matériel de référence ou l'accès à des ressources en ligne.

- Logiciels de Conception : Coût des logiciels de modélisation comme Blender ou Nomad Sculpt, qui peut être sous forme d'achat unique ou d'abonnements mensuels/annuels.


2. Modélisation 3D :

- Équipement Informatique : Coût d'un ordinateur puissant capable de gérer des logiciels de modélisation 3D complexes.

- Logiciels de Modélisation 3D : Coût des licences logicielles, qui peuvent varier selon les fonctionnalités et les services offerts.


3. Optimisation pour l'Impression 3D :

- Logiciels de Tranchage : Coûts des logiciels spécifiques pour la préparation des modèles pour l'impression.

- Consommables : Coût des résines (8K, standard, spéciale, transparente, etc.), qui varie selon le type et la qualité.


4. Impression 3D :

- Coût de l'Imprimante 3D : Investissement initial dans l'achat d'une ou plusieurs imprimantes 3D.

- Maintenance et Usure : Coûts de maintenance régulière, remplacement des pièces usées.


5. Nettoyage et Polymérisation :

- Équipement de Nettoyage et Polymérisation : Coût des machines de nettoyage et de polymérisation UV.

- Consommables : Alcool isopropylique, gants, masques, et autres fournitures de sécurité.

- Électricité : Coût de l'énergie pour faire fonctionner ces équipements.


6. Post-traitement :

- Fournitures : Papier de verre, primer, et autres matériaux pour le ponçage et la préparation de la surface.

- **Temps de Travail** : Heures consacrées au ponçage, à la préparation et au raffinement de la figurine.


7. Peinture et Vernissage :

- Peintures et Vernis** : Coût des matériaux de haute qualité pour la peinture et le vernissage.

- Équipement : Coût de l'aérographe et des pinceaux spécifiques.

- Temps de Travail : Heures passées à peindre minutieusement chaque figurine.


8. Emballage et Livraison :

- Matériaux d'Emballage : Coût des cartons, de la mousse, du film à bulles, etc.

- Frais de Port : Coût de l'envoi de la figurine au client, qui varie en fonction de la distance et du poids.


9. Coûts Généraux et Imprévus :

- Espace de Travail : Loyer ou coût de l'espace de travail utilisé pour la création des figurines.

- Coûts Imprévus : Casses, erreurs d'impression, ou autres incidents nécessitant une réimpression ou des réparations.


Ce détail montre que chaque étape de la création d'une figurine implique non seulement un investissement en temps et en compétence, mais aussi des coûts matériels et logiciels considérables. Cela souligne la valeur intrinsèque de chaque figurine en tant qu'œuvre d'art unique, reflétant l'investissement et l'engagement de l'artiste.


A oui, il y a quand meme le cout du café et de la tartine de nutella pour toutes ces heures de travail ;)


Artiste peintre figuriniste




13 vues0 commentaire
bottom of page