top of page
Rechercher

Impression 3D résine : Technologies, Applications et fonctionnement

On vous explique tout

L’impression 3D résine, connue également sous le nom de photopolymérisation en cuve, représente une des technologies d’impression 3D les plus avancées. Utilisée dans des domaines aussi variés que la joaillerie, la figurine, la dentisterie, ou encore le prototypage rapide, elle est appréciée pour sa capacité à produire des pièces à la fois précises et détaillées. Cet article vous guide à travers les principes fondamentaux de cette technologie, ses applications diverses et ses implications futures.


Principes de Base de l’Impression 3D Résine

La technologie d’impression 3D résine repose sur l'utilisation d'une résine photosensible, qui durcit sous l'effet des rayons UV. Elle se divise en trois catégories principales, chacune se distinguant par son mode de fonctionnement :

- SLA (Stéréolithographie)

Introduite par Chuck Hull/3D Systems en 1986, la SLA utilise un laser contrôlé par un galvanomètre pour solidifier la résine, couche après couche.

- DLP (Digital Light Processing)

Créée par Texas Instruments, cette technique fait appel à un projecteur UV pour polymériser la résine, offrant des vitesses d’impression accrues comparées à la SLA.

- MSLA (Masked Stereo-Lithography Apparatuses)

Le MSLA se sert d'un écran LCD pour filtrer la lumière UV, permettant une solidification sélective de la résine.


impression 3D résine SLA DLP LCD

Architecture Commune

Malgré leurs différences, ces méthodes partagent une structure commune incluant :

- Une cuve de résine ;

- Un plateau d'impression se déplaçant sur l'axe Z (de haut en bas et inversement)


imprimante 3D 14K

Variations Technologiques

Alors que les technologies d'impression 3D résine standard ont déjà révolutionné de nombreux secteurs, certains fabricants ont cherché à aller encore plus loin. Leur objectif ? Améliorer les performances, réduire les contraintes et accélérer le processus d'impression 3D.


Parmi ces avancées, deux se distinguent particulièrement : le LFS (Low Force Stereolithography) développé par Formlabs et le DLS (Digital Light Synthesis) de Carbon.


LFS (Low Force Stereolithography) par Formlabs

- Principe : Le LFS, une avancée majeure dans la stéréolithographie, repose sur un principe de réduction des forces appliquées à la pièce pendant l'impression. Cette technologie utilise un système d'impression flexible et un laser plus précis.

- Avantages : En diminuant la force exercée sur la pièce, le LFS permet de réaliser des impressions 3D avec des structures plus fines et des détails plus précis. Cette méthode réduit également le risque de déformation et améliore la fiabilité du processus d'impression.

- Applications : Idéal pour les prototypes détaillés, les modèles anatomiques complexes, ou encore les pièces d'ingénierie nécessitant une précision extrême.


DLS (Digital Light Synthesis) de Carbon

- Principe : Le DLS est une évolution du DLP (Digital Light Processing). Cette technologie utilise de la lumière UV projetée à travers un écran d'oxygène perméable pour polymériser la résine liquide. L'oxygène agit comme un inhibiteur de polymérisation, créant une "zone morte" fine qui permet de fabriquer des pièces sans les contraintes liées à la traction.

- Avantages : Le DLS permet une vitesse d'impression significativement plus rapide que les méthodes traditionnelles. Les pièces produites présentent une qualité de surface exceptionnelle, des propriétés mécaniques homogènes, et une précision accrue.

- Applications : Le DLS est particulièrement adapté pour la production en série de pièces techniques, les applications dans le domaine médical ou dentaire, et les industries auxquelles la vitesse et la précision sont primordiales.


Ces innovations représentent un pas significatif dans le monde de l'impression 3D résine. En améliorant la précision, la vitesse et la qualité des impressions, le LFS et le DLS ouvrent de nouvelles perspectives dans la fabrication additive. Ces avancées technologiques permettent non seulement de créer des pièces plus complexes et délicates, mais aussi de répondre aux exigences croissantes de diverses industries en termes de rapidité et d'efficacité de production. Avec des applications allant de la production de biens de consommation à la fabrication de dispositifs médicaux personnalisés, ces technologies contribuent à élargir considérablement le champ des possibilités dans le domaine de l'impression 3D résine.


Préparation d'une Pièce en Impression 3D Résine : Supports et Logiciels de Slicing

La préparation d'une pièce pour l'impression 3D en résine est une étape cruciale qui influence directement la qualité et la réussite du produit final. Cette phase implique l'utilisation de supports d'impression et de logiciels de slicing spécialisés, tels que Lychee Slicer ou Voxel Tango, qui jouent un rôle essentiel dans le processus d'impression.


Supports d'Impression 3D


Support en impression 3D résine

- Rôle des Supports : Les supports en impression 3D résine servent à stabiliser et à ancrer la pièce pendant l'impression. Ils sont particulièrement nécessaires pour les structures en surplomb, les parties fines, ou les détails complexes qui sans soutien pourraient s'effondrer ou se déformer.


- Conception des Supports : La conception et le positionnement des supports sont cruciaux. Ils doivent être suffisamment optimisé et solides pour maintenir la pièce mais aussi conçus de manière à minimiser les marques et faciliter leur retrait post-impression. cette étape présente un niveau de connaissance et d'expérience en impression 3D résine.


Logiciels de Slicing pour Résine


Lychee slicer logiciel de préparation pour impression 3D

- Lychee Slicer : Ce logiciel est populaire pour sa facilité d'utilisation et sa flexibilité. Il permet aux utilisateurs de personnaliser les supports, d'ajuster l'épaisseur des couches, et d'optimiser l'orientation de la pièce pour une impression efficace. Lychee Slicer est apprécié pour sa capacité à traiter des modèles complexes avec précision.



Logo voxel dance Tango

- Voxel Tango : Voxel Tango est un autre logiciel de slicing réputé pour ses fonctionnalités avancées. Il offre des options détaillées pour la gestion des supports, la visualisation en 3D de la pièce, et des réglages fins de l'impression. Voxel Tango est souvent choisi pour des projets nécessitant un haut degré de personnalisation et de précision.





La préparation d'une pièce en résine 3D est une étape délicate qui requiert une attention particulière et une maîtrise des outils et des techniques disponibles. Les supports d'impression doivent être soigneusement conçus pour soutenir la structure sans compromettre la qualité de surface de la figurine. De même, le choix du logiciel de slicing est crucial : il doit non seulement être compatible avec l'imprimante 3D mais aussi offrir la précision et la flexibilité nécessaires pour répondre aux exigences spécifiques du projet.


Les logiciels comme Lychee Slicer, Voxel Tangoou bien chitubox facilitent grandement ce processus, en offrant des interfaces intuitives et des outils avancés pour la préparation des fichiers 3D. Ces logiciels permettent aux utilisateurs, qu'ils soient amateurs ou professionnels, de préparer efficacement leurs modèles pour l'impression, assurant ainsi une meilleure qualité d'impression et réduisant le risque d'échec.


En résumé, une préparation minutieuse de la pièce, combinée à l'utilisation de logiciels de slicing adaptés, est la clé pour tirer pleinement parti des capacités de l'impression 3D en résine. Cela permet non seulement de réaliser des impressions de haute qualité, mais aussi d'optimiser l'utilisation de la matière première et de réduire le temps et les coûts associés à la post-production.


Post-Traitement en impression 3D résine

Le post-traitement est une étape cruciale dans le processus d'impression 3D résine. Après l'impression, chaque pièce ou figurine nécessite une série de traitements pour atteindre sa forme finale, notre équipement permet cela. Ce processus inclut non seulement le nettoyage et la post-polymérisation, mais également des étapes essentielles telles que le ponçage et la peinture pour améliorer l'esthétique de la pièce imprimée en 3D.


bac et alcool isopropylique

Nettoyage de l'Excès de Résine

- But : Éliminer toute résine non polymérisée restante sur la pièce imprimée.

- Méthode : Utilisation de solvants tels que l'alcool isopropylique pour dissoudre et retirer l'excès de résine. La pièce est souvent placée dans un bain de nettoyage ou nettoyée manuellement à l'aide d'une brosse douce.



Machine de nettoyage pour figurine imprimée en 3D


Il existe des machines de lavage qui permet de s'émanciper de la tâche manuelle de nettoyer les pièces une à une. Néanmoins, les pièces sont généralement mieux nettoyé manuellement qu'à travers une machine.








machine à polymériser une figurine


Post-Polymérisation

- But : Renforcer la pièce en complétant le processus de durcissement.

- Méthode : Exposition de la pièce à une source de lumière UV, souvent dans une chambre de post-polymérisation, pour assurer un durcissement uniforme et complet.








Ponçage d'une figurine

Ponçage

- But : Lissage de la surface pour enlever les marques de support, et toute autre imperfection.

- Méthode : Utilisation de papiers abrasifs de différents grains, en commençant par des grains plus gros pour les défauts importants et finissant avec des grains plus fins pour un lissage complet. Le ponçage peut être réalisé manuellement ou à l'aide d'outils électriques pour les pièces plus grandes ou les productions en série.


figurine imprimée en 3D résine

Peinture

- But : Améliorer l'aspect esthétique de la pièce et ajouter des détails ou des finitions spécifiques.

- Méthode :

- Préparation : Application d'une couche de primer pour préparer la surface à la peinture.

- Peinture : Utilisation de peintures adaptées à la résine, appliquées à l'aide de pinceaux, d'aérographes ou par pulvérisation. Les techniques varient en fonction du niveau de détail et de l'effet désiré.

- Finition : Application d'un vernis ou d'un revêtement protecteur pour préserver la couleur et augmenter la durabilité de la pièce.


Le Marché de l’Impression 3D Résine

Le marché de l'impression 3D résine est en pleine expansion et diversification, reflétant les avancées technologiques et les applications croissantes dans divers secteurs. Selon un rapport récent, la valeur de ce marché devrait atteindre 19,9 milliards de dollars en 2023, avec un taux de croissance annuel composé (TCAC) de 17 %. Cette croissance est alimentée par une augmentation significative de la production de pièces imprimées en 3D, avec 71 % des répondants d'une enquête déclarant une augmentation de leur production de pièces en 2022 par rapport à l'année précédente.


Dans le domaine de l'impression 3D résine, les technologies telles que le SLA, le DLP et le MSLA sont de plus en plus utilisées dans une variété d'industries, notamment l'automobile, l'aérospatiale, la santé, la construction et l'architecture, l'énergie et même l'alimentation. La polyvalence de ces technologies permet la production de pièces complexes et détaillées, allant des prototypes aux pièces finales comme peuvent l'être nos figurines de collection.


Le marché de l'impression 3D résine est également marqué par des acquisitions stratégiques et des partenariats. Des entreprises comme Stratasys, Carbon et Markforged ont élargi leurs capacités grâce à des acquisitions, cherchant à offrir des solutions complètes de fabrication additive, de la conception à la production. Par exemple, l'acquisition de l'activité matériaux d'impression 3D de Covestro par Stratasys et l'entrée de Markforged sur le marché du liage de poudre métallique démontrent une volonté d'élargir les applications et les technologies disponibles.


En termes d'innovation future, l'intelligence artificielle (IA) et l'impression 4D sont identifiées comme des domaines clés d'évolution. L'IA devrait améliorer le contrôle de l'impression 3D, le contrôle qualité, la conception générative et l'optimisation de l'impression. En médecine, par exemple, l'IA pourrait accélérer la production de prothèses et d'implants médicaux personnalisés, offrant ainsi des solutions innovantes et adaptées aux besoins individuels des patients.

L'impression 4D, quant à elle, offre des possibilités fascinantes, telles que la fabrication d'hydrogels capables de libérer des médicaments de manière autonome en réponse aux signes vitaux du corps, ou encore la production d'implants s'adaptant dynamiquement au corps humain au fil du temps.


Ces avancées technologiques, couplées à une croissance soutenue du marché, reflètent l'importance croissante de l'impression 3D résine dans le secteur de la fabrication additive. Les entreprises continuent d'investir dans de nouvelles technologies et matériaux, élargissant ainsi les horizons de l'impression 3D et ouvrant de nouvelles opportunités dans divers domaines, allant de l'industrie lourde à la consommation personnelle. L'avenir de l'impression 3D résine semble prometteur, avec des innovations continues qui repoussent les limites de ce qui est possible dans la fabrication additive.


Tout est clair maintenant

L'avenir de l'impression 3D résine s'annonce prometteur. Avec ses avancées constantes et l'élargissement de ses applications, elle est en train de devenir un outil incontournable pour les professionnels en quête de solutions de fabrication additive précises et de haute qualité. Que ce soit pour des besoins de prototypage, de production ou de création artistique, l'impression 3D résine continue de repousser les limites de l'innovation et de la créativité.


Si tu veux en savoir plus sur l'artiste ou sur nos services de modélisation 3D, d'impression 3D ou bien notre service de peinture, je t'invite à visiter le site internet. De plus, tu peux nous contacter directement ou visitez les figurines de l'atelier, il était une fois.

bottom of page